top of page

WWOOFING chez Veronica et Robin en plein cœur du Devon

Après la Cornouailles, direction le Devon pour notre deuxième WWOOFING chez Veronica et Robin, deux "semi-retraités" originaires de Bristol qui ont sont venus chercher le calme et la sérénité de la campagne anglaise il y a une dizaine d'années, à Ideford.


Cette quiétude, ils l'ont trouvée dans un endroit nommé The Mill (le moulin), accessible par une route unique, en impasse, à un kilométre en contrebas du village (une vingtaine de maisons, une église et un pub) et dont les haies de ronce vous font vite regretter d'avoir choisi l'option "peinture métallisée"... on serre les dents, on avance malgré les crissements des épines qui éraflent les portières et on arrive à bon port !


Robin nous accueille, souriant, chapeau de paille vissé sur sa chevelure blanche et nous fait visiter les lieux. Le maison principale, l'ancien grenier à grains qui nous servira de logement pour les 2 prochaines semaines et le jardin.

3ha d'anciens pâturages qui ont été reconvertis en prairie, plantation de saules et potager.



Les saules servent à lui fournir le bois de chauffage pour l'hiver. Ce sera d'ailleurs notre tâche principale ici : couper le bois, le ramener près des abris et le couper en bûchettes pour l'hiver à venir.

Nous l'avons aussi aidé à faucher sa prairie, ramasser la paille pour pailler ses cultures et enlever les orties et les ronces qui commençaient à prendre le dessus sur le jardin et la maison. Nos avant-bras s'en souviennent !




Robin et Veronica n'auront pas été que de simples hôtes sympathiques, pédagogues et à la conversation facile. Il auront vraiment été exceptionnels avec les enfants, plein d'attention, et véritablement soucieux de leur bonheur !

Le grand-père qui sommeille en Robin se régalait des rires des enfants sur le quad qu'il utilisait pour ramener les branches ou la paille, il avait véritablement une oreille attentive à leur bien-être pour rendre leur (et donc notre) séjour le meilleur possible.


Malgré un travail qui pouvait être parfois "ingrat", nous avons tous passé des moments inoubliables ici.



Nous avons aussi eu ce sentiment d'utilité envers un couple très soucieux des problématiques environnementales (ils essaient de vivre de la façon la plus autonome possible) mais qui paraissait un peu débordé face à une nature envahissante. D'autant plus que Veronica s'étant blessée dernièrement, la tâche était devenue complexe pour Robin seul.


Avoir deux semaines au même endroit nous a aussi permis de nous l'approprier, de nous sentir presque "chez soi" le temps d'un instant en se créant des routines : retourner régulièrement jouer sur les plages de Teignmouth et Shaldon, se balader dans les forêts environnantes ou dans les landes du Dartmoor, se baigner dans la rivière qui coule au fond du jardin, aller faire des footings ensemble...



Cerise sur la gâteau, on a pu participer à la fête du village d'Ideford où les enfants ont d'ailleurs fait fureur en remportant chacun une médaille : course en sac et "three legged race" (comprendre, une course où 2 coureurs se lient une jambe entre eux).



Mais qu'aurait été cette fête si elle n'avait pas commencé par un concours canin !

L'occasion de faire un petit détour narratif sur la passion des anglais pour leurs toutous (oui ils n'en ont rarement qu'un seul) ! Ce sont les chiens les véritables rois de ce pays, tout est fait pour eux : boisson gratuite dans tous les magasins, friandises gratuites ("free treats"), glaces pour chiens, eau minérale pour chien, magasins de jouets pour chiens.... Ils sont véritablement gagas de leurs fidèles compagnons, ce qui nous fait bien rire !



La fin de notre séjour anglais approche, dernière étape semaine prochaine vers Lyme Regis à Monkton Wyld Court sur la côte Jurassique du Dorset !

9 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page