top of page

Voyage au pays des volcans et des sources chaudes !

A peine arrivés sur l'île du Nord, nous nous dirigeons vers le parc Tongariro, connu pour ses nombreux volcans et son activité géothermale qui en fait une des régions les plus "bouillonnantes" du globe. L'objectif ultime y est de faire une rando de 20km (et 1000m de d+) qui parcourt les volcans et lacs glaciaires dans un décor lunaire. Autant vous dire que ça fait plusieurs semaines qu'on entraine les enfants tous les jours, qu'on les motive, qu'on les booste pour qu'ils soient prêts pour le jour J ! Bon, ça c'est quand même fait dans la bonne humeur et sur le ton de la rigolade, vous vous en doutez, mais autant vous dire qu'ils étaient chaud "bouillant" pour la balade !


Par contre ce qu'on n'avait pas prévu, c'est qu'une vague de froid était annoncée le jour de notre rando... et pas un "petit froid", on parle de -5° au début de la rando, à 1200m d'altitude sachant qu'on grimpe jusqu'à un col à 2000m et que la fraicheur matinale s'accompagnait d'une petite brise... Mais heureusement, nous sommes dans une sorte de station de sport d'hiver locale et trouvons un magasin de location de matériel de ski qui nous louera gants et bonnets pour quelques dollars. Pour le reste, les collants, les bas de pyjama et autres t-shirt de nage feront l'affaire - mais quand même on était censé avoir beau temps pendant ce voyage, pas un froid polaire !


Ainsi équipés, on démarre l'ascension au lever du soleil, à l'ombre du volcan avec un vent glacial qui nous chatouille les narines. On est ravis de nos gants et bonnets !

On parcourt un paysage de désolation : des coulées de lave pétrifiée où poussent sporadiquement buissons épineux et herbes sauvages, quelques ravins et gorges où doivent raviner les pluies et la fonte des neiges au Printemps mais qui sont désormais à sec, et ce cône volcanique saupoudré de de rouge et de blanc qui nous toise de toute sa hauteur.



Chaque virage, chaque col, chaque ascension nous révèle un nouveau paysage. Les plaines rocailleuses aux tons orange et rouges alternent avec les versants parsemés de lac vert émeraude et de fumerolles qui donnent à l'ensemble une allure un peu fantastique. On se croirait sur Mars ou la Lune mais pas sur Terre !


Notre équipement improvisé fait ses preuves, sauf pour Alban qui est frigorifié et qu'on tente de réchauffer tant bien que mal. Ce n'est qu'au moment où le chemin s'aplanit et qu'on le force à marcher et après un pique-nique au soleil qu'il retrouve le sourire et sa bonne humeur. Il fera même la deuxième moitié de la rando tout seul : une descente régulière en direction du lac de Taupo avec une vue imprenable sur la vallée, avant de fondre dans une forêt tropicale luxuriante. Nous gardons tous un souvenir incroyable de cette randonnée, même Alban qui a vite oublié ses douleurs liées au froid !



Nous continuons ensuite notre séjour au bord du lac de Rotorua, capitale de la géothermie Néo-Zélandaise, où l'odeur du souffre (ou des oeufs pourris, ça dépend du point de vue) est omniprésente. Les sources chaudes sont légions dans la région et les plus connues, celles de Waiotapu offrent un spectacle incroyable de geyser, de fumerolles et de lacs aux couleurs étonnantes. On y ressent la puissance de cette Terre en constant mouvement, prête à exploser à tout moment !



Le charme de la petite maison au bord du lac que nous avons louée pour quelques jours nous a vraiment séduit, nous permettant de profiter des canoés (avant qu'on les perde) mais aussi des jeux de société les jours où la météo était moins clémente. Une bonne première étape avant de rejoindre le nord de l'île du Nord pour notre deuxième Wwoofing néo-zélandais !




4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page