top of page

Steve, Monica et les pêcheurs de plastique de Clean Ocean Sailing


216 miles parcourues à la voile, à la rame ou à la nage. 15 îles et 11 miles de côtes visités 622 heures de bénévole 10 421 pièces collectées pour un total de 2 722 kgs


Le message envoyé par Steve sur le groupe What's App Clean Ocean Sailing suscite l'admiration générale ! Il résume de façon chiffrée et factuelle les principales statistiques de leur dernier voyage de 3 semaines aux îles Scilly : un beau palmarès de pêche !


Mais ne vous y trompez pas, ce que sont venus pêcher Steve et son équipe dans cet archipel paradisiaque avec ses plantes tropicales, ses plages de sable fin et ses eaux turquoises poissonneuses, ce ne sont précisément ni les crustacés, ni les bars, lieux jaunes ou autres maquereaux mais ... les déchets !


Des déchets de toutes tailles, de toutes formes et de toutes couleurs.

Des déchets de toutes matières (mais principalement en plastique).

Des déchets qui témoignent des activités de la région - tourisme et pêche : du cageot de pêcheur au filet de pêche en passant par des bouteilles en plastique, des bidons d'huile, des paquets de chips et bien d'autres.



C'est cette lutte qui anime chacune des 130 personnes de Clean Ocean Sailing, ce même but de débarrasser les côtes d'une pollution plastique aujourd'hui omniprésente. Un but noble mais qui requiert un travail de gueux à ramasser, transporter et trier les déchets, cet ennemi sournois que l'on arrive à vaincre le temps d'une soirée mais qui semble aujourd'hui revenir sans cesse et toujours plus fort.

Une lutte inlassable dont on espère qu'aucun des membres ne se lassera.


Derrière ces 130 pêcheurs aux prises un peu particulières, se cache un capitaine qui mène le combat depuis 7 ans, celui-là même qui nous a accueillis régulièrement pendant notre semaine à Gweek : Steve.




Un amoureux de la mer, probablement un peu idéaliste, mais avec des idées bien ancrées, un sens du dévouement et une force de travail exceptionnels.

Son cheminement, il l'a fait il y a une dizaine d'années au hasard d'une aventure hors du commun.

Imaginez le trentenaire sur son canoë avec son jeune chiot de 6 mois, ramant contre vagues, vents et marées dans l'archipel des Scilly. La jolie brise laissant place à un fort coup de vent (pour le clin d'œil, c'est d'ailleurs aux Îles Scilly que la formule mathématique faisant le lien entre l'échelle de Beaufort et la vitesse du vent a été théorisée), si bien qu'un retour n'était plus envisageable.

Pris au piège des éléments, il s'est résigné à établir un campement de fortune sur la plage d'une des nombreuses îles inhabitées de l'archipel. Un tout petit kilomètre le séparait du lieu de départ, mais la mer peut être déchaînée en cette mer Celtique. 3 jours durant, il s'est nourri de berniques qu'il faisait cuire sur une plaque de tôle trouvée sur place. Là, il a contemplé le spectacle désolant de la multitude de déchets qui s'échouaient sur le rivage de cette île au large de la Cornouailles, chaque vague apportant, mélée à l'écume, son lot de curiosités multicolores.


Désespéré d'un tel spectacle, il a ainsi décidé de consacrer sa vie au combat contre la pollution plastique dans les océans.

Clean Ocean Sailing était née !


Aujourd'hui, Steve, Monica (sa compagne) et les 130 bénévoles parviennent à organiser plus de 60 sorties en mer par an pour nettoyer le littoral de l'estuaire de la rivière Helford et organisent une expédition annuelle de plus longue durée dans les mers européennes à bord d'Annette, leur Ketch centenaire, fidèle compagnon de route de 55 tonnes qui sert aussi de logis à Steve et sa famille.


Depuis la création de l'association, ils ont récupéré plus de 65t de déchets. Une matières première qui est ramassée en mer, transportée jusqu'au hangar de Steve, débarquée, triée, pesée et, pour 85% d'entre elle, expédiée aux différents centres de recyclage pour être transformée par Ecotribo en pot de fleur, skateboard ou en Kayak. Ironie que ce qui a été sorti de la mer revienne à ses origines sous une autre forme plus acceptable.




Certaines sorties se font en partenariat avec l'association Ocean Well Being qui permet aux plus défavorisés de se joindre à l'expédition le temps d'une journée, une façon saine de s'extirper d'un quotidien souvent complexe.


Nous ne l'avons aidé qu'une journée pour trier une partie des 39 sacs de déchets ramenés des îles Scilly mais avons adoré partager ces moments avec Steve et les autres bénévoles. Il nous a d'ailleurs proposé de l'accompagner deux jours plus tard pour un pique-nique sur une petite plage accessible uniquement par bateau sur les berges de la rivière Helford. Un moment unique, un lieu privilégié qu'il a bien voulu partager avec nous, reflet de sa générosité sans faille.





Pour en savoir plus sur Clean Ocean Sailing, vous pouvez :

- Aller sur leur site web

- Les suivre sur instagram

- Leur faire un don


Un immense merci à Steve et toute son équipe pour tout ce qu'ils font !


Cédric et France




75 vues0 commentaire
bottom of page