top of page

Romain, mettre l'hotellerie au service du développement durable

Quand nous avons rencontré Romain, qui a créé l'hôtel Ocean Green à Buenavista, nous n'avions pas forcément prévu de faire un article sur son projet. Non pas que nous ne trouvions pas l'endroit digne d'intérêt, mais nous n'avions pas saisi le sens et l'engagement derrière le projet avant d'y mettre les pieds. Mais après quelques échanges avec lui, après avoir écouté son histoire et sa vision, après avoir compris le sens qu'il voulait donner à son projet, nous avons décidé qu'il avait toute sa place au milieu des témoignages que nous réalisons pour mettre en avant sa démarche et son projet.



L'amour de Romain pour les Philippines débute par un voyage en backpacker où le hasard l'a mené dans ce petit village de Buenavista, sur la route pour aller de Puerto Princesa à Sabang (où se trouve la célèbre rivière souterraine). Une météo capricieuse interrompt son trajet et l'oblige à trouver refuge dans ce charmant village de pêcheurs. Une famille l'accueille pendant une semaine et lui fait découvrir et apprécier ce lieu paisible où la nature est époustouflante. Au fil de des jours, le backpacker tisse un relation de proximité, une relation forte avec cette famille d'accueil improvisée. Une relation qui laissera chez lui une trace indélébile et qui continuera à l'habiter lors des journées pluvieuses, ternes et moroses à son retour en France.



Ainsi, de retour à Paris, l'ingénieur chimiste continue à rêver de voyages, mais surtout des Philippines. Succombant à cette attraction, il y retourne voyager et en profite pour aider une de ses amies rencontrées à Buenavista à monter sa propre guesthouse. Lors de ce deuxième voyage, sa vie entière sera transformée, car ce n'est pas seulement l'amour d'un pays qu'il y trouve mais l'Amour d'une vie, l'Amour d'une femme. Cette rencontre sera le coup de grâce qui le le fera quitter sa patrie natale.


Toujours désireux d'avoir un impact local direct, ce qu'il n'avait pas avec son ancien travail, il change de voie pour se lancer dans le tourisme. Manager d'un eco hotel pendant plus d'un an, le couple parvient à acquérir un terrain pour monter un projet à leur image : un projet respectueux de l'environnement qui valorisera et apportera un développement raisonné à ce petit village situé à une heure au Nord de Puerto Princesa. Ocean Green était né !




L'enjeu du tourisme durable est important sur l'île de Palawan, une île dont la biodiversité est protégée par l'UNESCO, considérée comme la dernière frontière écologique car elle abrite 25% des espèces en danger de disparition des Philippines et dont près de la moitié de ces espèces est endémique.


L'empreinte des constructions doit donc être minime. Chacun des 4 bungalows, ainsi que le hall d'accueil et le restaurant ont été construits par de la main d'oeuvre locale en bambou local. Seuls les pieux pour ancrer les structures dans le sol et le bassin de la piscine sont en béton. Le mobilier a lui aussi été réalisé par des artisans locaux en bambou.


La consommation électrique (notamment celle des pompes d'eau et de la piscine) est couverte à 95% par 50m² de panneaux solaires et un système de batteries de récup (au total environ 30kwh) qui proviennent de vieux bus chinois et fonctionnent encore à 80%. L'eau de pluie est elle aussi filtrée et collectée dans des réservoirs totalisant 20m3. Cette eau sert notamment pour la piscine mais les capacités sont encore trop faibles pour une parfaite indépendance, donc Romain songe à investir pour rendre le système encore plus performant.





Le clou du spectacle est le jardin potager qui est utilisé pour préparer les délicieuses recettes du restaurant. Quelques centaines de mètres carrés cultivés selon des méthodes les plus proches possibles de la permaculture et qui permettent à la moutarde, aux épinards, aux asperges, aux aubergines, aux citrouilles, à la laitue, à la goyave et autres papayes de s'épanouir pleinement. Le résultat dans l'assiette en dit long sur la qualité des produits servis !





Mais la vision du développement durable de Romain va au-delà du simple caractère écologique, son objectif est que la réussite de son hôtel rayonne sur tout le petit village de Buenavista, un des villages les plus pauvres de la région. Ainsi, il met un point d'honneur à employer de la main d'oeuvre locale, qu'il forme et à proposer des activités touristiques proposées par des partenaires locaux pour faire découvrir les trésors dont la région recèle au-delà de la rivière souterraine de Puerto Princesa qui concentre le gros du flux touristique de la région.


Nous avons eu la chance de dormir quelques nuits dans cet hôtel et nous avons eu l'impression de vivre quelques jours dans un havre de paix au milieu de la nature. Tout était vraiment incroyable, et découvrir le sens et la vision que Romain met dans son projet rend cette expérience encore plus inoubliable !


2 vues0 commentaire
bottom of page