top of page

Kuta Lombok et Ekas, au top de la surf attitude !

Dernière mise à jour : 13 déc. 2023

Après notre projet, seuls touristes dans le village de Bonjeruk, on retrouve une ambiance beaucoup plus touristique et "occidentalisée" en arrivant à Kuta. Les quelques rues animées de la ville regorgent de petits cafés, de restaurants à la décoration soignée et de surf shops ! On est heureusement encore loin de Kuta Bali qui a été défigurée par le tourisme de masse, le tourisme est ici juste assez présent pour donner une ambiance "vacances" un peu cool et décontractée.


Nous sommes d'ailleurs contents de retrouver une nourriture un peu plus variée qu'à Bonjeruk, et de voir quelques "têtes blanches" de touristes avec lesquels on peut sympathiser. D'ailleurs, les enfants s'empressent d'aller voir les autres français de l'hôtel (des expats de Singapour) pour jouer avec eux dans la piscine !



Contrairement à Bali, Kuta Lombok n'est une destination de fêtard mais de surfers : la côte sud de Lombok regorge de spots de surf mondialement connus. Alice et moi nous sommes donc empressés d'aller louer des planches pour rider le beach Break de Selong Belanak, qui est idéal pour des débutants comme nous, tandis que France et Ambroise se sont éclatés avec leur planche de Bodyboard.



Ces deux journées à la plage ont été aussi géniales pour eux car ils y ont retrouvé leurs copains français de l'hôtel !


Par peur d'être dans un endroit trop touristique (ce qui n'était pas vraiment le cas finalement) nous n'avions prévu que deux jours à Kuta puis quatre à Ekas, village situé à 30 minutes en voiture, sur la péninsule éponyme à l'extrême sud-est de Lombok, dernier rempart avant l'île voisine de Sumbawa.


Ekas est un petit village de pêcheur, sur une côte où alternent plages de sable blanc et falaises d'un ton brun-orangé avec une végétation de "bush" parsemés d'arbres semi-désertiques en arrière-plan. Sécheresse oblige ! Dans quelques mois, en pleine saison des pluies, la nature aura revêtu ses plus beaux verts, mais nous ne serons pas là pour y assister.




Le programme y est sensiblement le même qu'à Kuta avec des journées rythmées par les vagues et les excursions en bateau. Le surf est d'ailleurs la raison principale pour venir à Ekas dans un des 5/6 hôtels qui jalonnent la côte. Cette ambiance de surfer crée une atmosphère particulière où tout le monde scrute les différents spots à la recherche du meilleur timing et du meilleur endroit pour aller rider ! Hauteur des vagues, intensité de la houle et durée entre 2 swells, autant de données qui sont scrutées autour d'une bière pour préparer sa journée du lendemain.


Et le lendemain matin, réveil à 5h pour pouvoir démarrer avec le lever du soleil, que du bonheur !


Après nos semaines de projet où nous avons pu apprécier les rencontres locales, ici ce sont les découvertes de nouvelles activités, l'émerveillement devant des paysages ou les rencontres avec d'autres touristes qui font la richesse de nos expériences. Et le fait d'être avec nos enfants rend ces moments encore plus intenses : ils découvrent, ils s'émerveillent, ils questionnent sans retenue et avec beaucoup plus de légèreté, créant autant d'opportunités et de "moments" de voyages inoubliables.


Nous quittons ensuite la mer pour aller nous réfugier au pied du volcan Rinjiani et prendre un peu l'air frais de la montagne.


44 vues0 commentaire

Comments


bottom of page