top of page

Brendan & Ludka, la vie "off-grid"

Dernière mise à jour : 24 août 2023


Nous avons eu la chance de passer une expérience d'une semaine en tant que wwoofers chez Brendan & Ludka Powell. Il y a quelques années, ils ont pris la décision audacieuse de s'installer en plein coeur du Pembrokeshire pour y mener une vie centrée sur leur famille et la préservation de la nature.


Pour donner vie à leur leur rêve, ils ont acquis un terrain de 3 ha. Sur cette terre, ils se sont lancés dans un projet de construction aussi ambitieux que "fou", sous l'égide de l'initiative galloise "One Planet Developement", qui permet de construire une habitation sur des terres agricoles sous réserve de s'engager à en minimiser considérablement l'empreinte écologique.



Quel est ce projet audacieux ?

Construire une maison de 180m² "off-grid" (c'est à dire autonome en termes d'électricité, d'eau et d'évacuation), répondant aux normes rigoureuses de la certification Passivhaus (et donc respectant des critères stricts de consommation énergétique - voir plus bas), le tout sans expérience ni expertise préalable de la construction de maison individuelle !


Avides de connaissances et volontaires, Brendan & Ludka, soutenus par quelques précieux contacts, ont su surmonter tous les obstacles inhérents à la construction pour bâtir cette maison de 180m² qui est aujourd'hui labellisée Passivhaus ! Leur réalisation a même été finaliste en juillet 2023 de la compétition "UK Passive House Award". Elle a également été la première maison du programme "One Planet Development" à avoir obtenu cette certification.



Le chemin parcouru pour arriver à ce stade aura été long et complexe, tant d'un point de vue technique que psychologique.


La famille aura été mise à rude épreuve, forcée de vivre pendant les 2 années et demi de la construction dans une caravane et une cabane avec 3 enfants dont 2 jumeaux nouveaux nés et dans une région où le soleil ne brille pas toujours ! On sent encore aujoud'hui le poids de cette période, de cette épreuve quand on en parle avec Ludka, mais sa nature optimiste reprend rapidement le dessus. Elle se concentre vite sur les aspects positifs de leur aventure dont ils commencent à profiter et exprime sa fierté pour le chemin parcouru.


Depuis le début du chantier, chaque étape de la construction a été soigneusement élaborée pour en limiter l'empreinte carbone, aboutissant à une structure extrêmement écoénergétique.


La structure en bois a été réalisée avec des troncs produit à 20km de là.

L'isolation, réalisée en paille avec ajout de panneaux isolants en fibres de bois (ecococon), permet de réduire l'empreinte carbone comparativement à l'utilisation de briques et ciment, tout en assurant une isolation qualitative.





Dans l'ensembe, l'empreinte carbone de la construction de la maison et de son utilisation pendant 60 ans est de 413kgs eq CO2 / m² vs. une cible à horizon 2030 fixée par le Royal Institute of British Architects de 630 kgs eq CO2 / m² sur une durée de vie similaire.



En termes de chauffage, les grandes baies vitrées apportent la chaleur requise en hiver, tandis qu'une véranda apporte de l'ombre et les protège de la chaleur l'été. De plus, la chaleur émise par l'équipement de cuisine est redistribuée dans les pièces grâce à un système de ventilation assisté par un échangeur d'air. Ce dispositif maintient une température constante tout au long de l'année, sans recours à un chauffage supplémentaire. Cette ingénierie intelligente permet d'atteindre une demande de chauffage inférieure à 15 kWh/m²/an, bien en dessous des 50 kWh/m²/an nécessaires pour obtenir la classification A en France.



En matière d'énergie, l'électricité provient de panneaux solaires qui viennent alimenter 10kw de batteries. En complément, l'ajout à venir d'une mini centrale hydroélectrique sur le ruisseau traversant leur terrain leur permettra, en complément, d'avoir un courant constant de 0,2kwh très utile pendant les mois sombres de l'hiver.



En effet, dans une telle situation, l'électricité devient une ressource "rare", et, par conséquent, un sujet de discussion quotidien qui rythme la vie de la famille et les tâches ménagères. Le simple fait de mettre en route le lave-linge doit être correctement réfléchi si on veut préserver la batterie pour d'autres usages - comme s'éclairer tout simplement. Avoir le courant constant d'une centrale hydro-électrique est donc un avantage indéniable.


Au-delà de l'efficacité énergétique de la maison et de sa construction, le système de gestion des eaux usées a lui aussi soigneusement été étudié. Les eaux usées sont évacuée dans une première roselière avec un système de filtration vertical avec des pierres avant de rejoindre une deuxième roselière avec un système de filtration horizontal qui vient finalement alimenter un étang. La diversité et la densité de la végétation le long des cours d'eau et autour de l'étang témoignent des bienfaits de cette installation sur l'environnement.




Pourtant, cette maison exceptionnelle ne représente qu'une facette du projet global de Brendan & Ludka au sein du "One Planet Development". En effet, ils aspirent à transformer l'ensemble de leur mode de vie pour réduire son impact sur notre planète.


Ainsi, dans le jardin, ils cultivent 500m² de potager en permaculture et un polytunnel pour les fruits et légumes qui demandent le plus de chaleur. L'arrosage est assuré par des récupérateurs d'eau de pluie sur la grange et la toiture de la maison.

Ils ont aussi installé plusieurs ruches pour favoriser la pollinisation et produire du miel, ainsi que planté plusieurs centaines d'arbres fruitiers au milieu d'une prairie qui était auparavant une pâture pour les moutons.





Ces initiatives leur permettent de couvrir un peu moins de la moitié de leurs besoins en nourriture, proportion qui devrait monter à plus de 60% dans les prochaines années.


L'apprentissage corollaire est de réapprendre à consommer et apprécier ce que la nature nous donne au moment où elle le produit. Encore une fois, c'est un vrai changement de paradigme dans une société où les fruits et légumes les plus exotiques sont disponibles à n'importe quelle saison.



Bien évidemment tout le surplus de production est soit vendu sur les marchés (ex. les salades), soit utilisé pour fabriquer du Sauerkraut qu'ils vendent localement sous la marque The Big Green Elephant.



Leur quête d'indépendance ne ne s'arrête pas là. Ils ont décidé d'éduquer leurs 3 enfants - Leila, Nina et Fred - eux-mêmes. Cette approche éducative se veut plus en phase avec la nature et l'épanouissement individuel, une alternative moins stricte et formalisée que dans les systèmes traditionnels. Ils y consacrent chacun une partie importante de la semaine afin de donner la meilleure éducation possible, visant à offrir le meilleur à leurs enfants, notamment à savoir se débrouiller avec ce qu'ils ont pour qu'un jour ils puissent prendre le relais.


Afin qu'ils rencontrent d'autres enfants et qu'ils s'ouvrent à de nouvelles expériences, ils les encouragent aussi à explorer une gamme variée d'activités et à se perfectionner dans celles qui les passionnent le plus : natation et violon pour Nina, football pour Fred et Leila.


Ce qui est certain, c'est qu'après une semaine à leurs côtés, nous avons pu découvrir des enfants ouverts, charmants et dynamiques, qui se sont vraiment très bien entendus avec les nôtres !




A travers tous ces changements, Brendan & Ludka ont voulu donner plus de sens et de la cohérence à tous les aspects de leur vie, notamment au regard des défis climatiques et sociaux d'aujourd'hui.


Même s'ils n'ont pas encore atteint une indépendance totale car ils continuent à devoir travailler à temps partiel tous les 2, ils gardent en tête leur idéal et ne perdent pas espoir. C'est ce qui guide chacune de leur décision et leur permet d'avancer.


De notre côté, nous aurons appris énormément de cette semaine qui aura été la découverte d'un mode de vie simple et à la marge de notre société. Un mode de vie cohérent qui repose sur des valeurs saines de respect des autres, de la nature et des choses qu'on a.

Nous penserons régulièrement à ces moments passés ici et il est certain que nous apporterons un peu de "Brendan & Ludka" chez nous lors de notre retour.


Et vous, vous en pensez quoi ?


Si vous voulez profiter d'une visite du Pays de Galles pour aller les aider, faites leur une demande sur le site workaway.info : https://www.workaway.info/en/host/665652999653



40 vues0 commentaire
bottom of page